Fluor Architecture - Guillaume Avenard et Hervé Schneider

Base de loisirs

COLMAR HOUSSEN / Surgi de 215 hectares bordés par des voies (auto)routières, cet “ailleurs” transporte l’estivant d’un jour sur la scène ludique et dépouillée d’un vaste théâtre balnéaire.

L’enjeu : à des centaines de kilomètres de tout littoral, sur une ancienne gravière délimitée par une autoroute (A35, la partie dite “les cigognes”), une route nationale (RN83) et une zone d’activités, créer une “plage” attractive et, hors saison, d’une puissante évidence tant paysagère qu’architecturale.
Quoi de plus ludique qu’une scène ? Ce sera le parti pris pour cette base de loisirs balnéaire, avec ses lieux communs aux sens littéral et figuré, ses archétypes familiers que les jeux d’échelles détournent et rendent extravagants.

Lire 

FLUOR_1950_FLU024_BDL_PLAN-1

FLUOR_02-PLAG_190910_006_REALI_FLU024FLUOR_1950_FLU024_BDL-1FLUOR_1950_FLU024_BDL-2FLUOR_1950_FLU024_BDL-3

 

Paysage et dépaysement. Confié à Villes et Paysages, le dispositif paysager plante le décor à l’unisson du parti architectural : entrer et évoluer sur la base de loisirs suscite un dépaysement instantané et bienfaisant chez le visiteur comme chez le personnel. Le rythme des barrières, lisières et autres strates ou “loges” végétales intègre le projet dans son environnement et orchestre une sensation d’intimité à l’abri des abords extérieurs, quand on chemine sur le mail menant des parkings vers l’accès à la plage ou sur le chemin de ronde.

Saynètes en costume. Le maillot est ce costume de bain par lequel chacun joue à se dévoiler à l’autre. Lieu par excellence du regard et de l’apparence selon les sociologues et les ethnologues, la plage devient ce théâtre que l’architecture va ici animer en lui offrant un plateau (aires de jeux), des coulisses et des loges (parkings, vestiaires, sanitaires), des régies (caisses, bureaux, logement de fonction, poste de secours), des gradins (passerelle, restaurant), et bien sûr, des décors !

Un léger décalage. De gigantesques cabines en guise de porche d’entrée, des nuées de parasols en auvent de terrasse, des couleurs primaires en a-plat et en rayures, des toiles et des planches… L’architecture use d’icônes (volumes, lignes, matériaux) puisant leur pouvoir évocateur et donc fédérateur dans l’imaginaire collectif associé à l’univers balnéaire nordiste. Les détourner renforce l’identité ludique et la spécificité du lieu. Leur sobriété bannit le pastiche et fait de la base un repère esthétique fort en hiver.

Fiche technique

Lieu : Colmar Houssen (68, France)

Mission : Base + EXE + OPC
Budget : 2.2 M€ HT
Surface : 225 000 m²
Livraison : juillet 2009

Maîtrise d’ouvrage : Communauté d’agglomération de Colmar
Maîtrise d’ouvrage déléguée : SEMHA

Scénographie urbaine : Nez-Haut
Paysagistes : Ateliers de Paysage
Économiste : Économie2
BET Structure / VRD : Hagenmuller
BET Fluides : Inotec
OPC : MP Conseil

Base de loisirs . Colmar-Houssen,Sports & loisirs
Tags: , , , , ,

Subscribe Connexions Scroll to Top